Index de l'article

 

Processionner des reliquaires lors des grandes fêtes religieuses est une ancienne coutume. Dès 1449, pour rehausser ces manifestations, l'autorité de la ville invite à participer aux cérémonies les abbés, chanoines et fiertés (châsses) du voisinage. En 1456,lors de l'épidémie de peste à Namur, l'abbé de Malonne est invité et amena la fierté de St.Berthuin (c'est à dire la châsse de Jourdain) qui fût portée en procession. 
Plus tard, l'abbé de Malonne participant à la marche St.Feuillen de Fosses se faisait escorter par une milice armée de tromblons.Malonne fut autorisé par le Prince-Evêque de Liège à établir une milice rurale dès le XVIe siècle. Les archives de la ville de Fosses signalent déjà la présence de la compagnie de Malonne lors de la marche septennale St.Feuillen de 1686. Rappelons d'ailleurs avec fierté que la compagnie de Malonne a l'honneur de pouvoir clôturer la marche septennale de Fosses et de tirer la dernière salve lors de festivités et ce encore actuellement. Cet honneur vient du fait que lors d'une pluvieuse marche au 17e siècle, les respectueux marcheurs malonnois étendirent leurs vestes sur le sol boueux pour permettre au Saint-Sacrement et aux reliques de St.Feuillen de passer à pieds secs.

 

A Malonne, il existe probablement depuis la création de la châsse de Jourdain en 1200, une procession parcourant les nombreux lieux-dits du village afin de permettre la vénération des reliques par tous les villageois et de protéger l'entité de tout malheur.
La procession de Malonne garda son aspect militaire grâce aux célèbres Zouaves de Malonne qui de nos jours encore, gardiens des traditions, escortent et rendent les honneurs à la marche annuelle de Pentecôte.