Festival SoulQuest, édition 2011 à Malonne

Grâce à la réponse généreuse et enthousiaste des paroissiens de Malonne, le Festival put accueillir 300 inscrits, parmi eux 41 furent logés en familles et le reste, réparti entre les différents locaux à disposition, et ceux qui retournaient chaque soir chez eux. Les bénévoles ne furent pas moins généreux à répondre, 45 personnes, malonnoises pour la plupart, se sont données sans compter, dès le jeudi matin. Malgré la fatigue ressentie, leurs visages étaient rayonnants de joie et de bonne humeur. Tout le monde en a été impressionné. Un tout grand merci à chacun d'entre eux. Les jeunes des groupes de la paroisse se sont également mis au service des autres jeunes en se répartissant les rôles là où un besoin se faisait ressentir. Leur joie et leur chaleur étaient un véritable témoignage et encouragement pour les autres jeunes et membres des communautés venus pour l'occasion. Plusieurs donateurs permirent aux estomacs d'être satisfaits tant en qualité qu'en quantité, un grand merci à eux et tout spécialement aux " gourmandises de Louise " et à la société alimentaire KRAFT qui nous a soutenu par une généreuse donation de fromages.



Dans le même esprit que les JMJ

par Romain Smeets

Pour ce festival annuel, nous étions conviés à participer à toutes sortes d'ateliers thématiques, à des activités sportives, à des temps de prière, mais aussi au concert très attendu de PUSH. Tout comme aux JMJ, nous sommes donc venus avec notre enthousiasme, notre engouement, nos préférences et notre foi. Dans une société qui va toujours plus vite, il est parfois nécessaire de se poser un peu. De prendre du temps pour poser des réflexions sur sa foi ou même de la partager avec d'autres. Et c'est justement ce que le festival SoulQuest nous proposait. Pierre Favre, un ancien punk, invité au festival nous disait : " Aujourd'hui, je ne chante plus le rock, je ne chante plus la guerre, mais je chante à la petite chorale de ma paroisse ". A sa manière, il s'était posé, il avait découvert la foi. Dominique Lambert, professeur au FUNDP a tenu une conférence sur les rapports entre la science et la foi qui ne s'opposent pas nécessairement. Un membre des médias catholiques nous expliquait comment vivre sa foi dans l'ère multimédia, comment nous situer. A d'autres moments et au travers des groupes de partage, chacun a pu échanger la façon dont il vivait sa foi. Le but n'était évidemment pas de rentrer dans un débat mais de prendre du temps pour écouter l'autre. Deux jeunes, Rémi et Antoine, m'ont dit que ce festival était une occasion de se sentir plus soudé avec d'autres jeunes et avec Dieu. Le samedi soir, on nous proposait de vivre une nuit d'adoration. Ce fut un temps très fort. Au fur et à mesure de la soirée, l'autel scintillait de plus en plus par les bougies apportées par tous. C'est dans cette atmosphère de recueillement que certains ont regagné leur lit, d'autres ont préféré prolonger un peu plus l'adoration durant la nuit. La messe d'envoie, présidée par Monseigneur Dominique Rey évêque de Fréjus-Toulon, fut aussi un beau moment d'unité. C'était la dernière bouffée d'oxygène avant le retour dans les paroisses. Nous garderons une merveilleuse image de ce festival, qui fut un moment unique.



Une réussite.

par Xavier Debaix

J'ai 23 ans et je viens du Hainaut. Je suis marié et j'habite maintenant dans le Brabant Wallon. Je suis venu au festival pour la première fois cette année, bien qu'ayant déjà participé à de nombreux rassemblements chrétiens auparavant. J'ai beaucoup aimé ! Le concert, non seulement priant, était d'une très grande qualité musicale ! La famille chez qui j'ai été accueilli était géniale ! Revoir par hasard des amis que je connaissais dans l'Eglise était également une joie. Toutes les activités proposées m'ont semblées intéressantes dans leurs différents types ; et encore plus, à vrai dire, les temps de battements entre les activités, très importants, où l'on fait connaissance avec les autres. Les trois premiers enseignements étaient géniaux : diversifiés, originaux, ils donnaient vraiment envie de grandir dans la foi. Ce qui m'a vraiment impressionné, c'est tout le travail mis en œuvre pour organiser ce festival ! Le nombre de personnes, de volontaires prêts à aider, et le nombre d'heures qu'ils ont dû y passer. J'espère pouvoir venir à nouveau l'an prochain. J'étais déçu que Gilberte Degeimbre (la voyante de Beauraing) soit malade et donc absente... J'ai du mal à croire aux apparitions, mais rencontrer la voyante m'aurait beaucoup aidé à me forger une idée. Enfin, je tiens à partager à tous à quel point j'ai été touché par la bonne humeur, le respect, l'ouverture d'esprit, de tous les festivaliers, et c'est finalement cela le plus beau témoignage de foi en Dieu.



Une quarantaine de jeunes dans des familles d'accueil de Malonne

par l'une des familles

Trois filles, Claire, Madeleine et Cyntia, venues de Bruxelles le temps d'un week-end, nous les avons hébergées. Merveilleuse rencontre, elles nous ont raconté leur histoire scolaire et familiale, elles nous ont posé beaucoup de questions sur notre vie à nous. Entre elles et nous il y a plus de cinquante ans, cela n'a pas empêché de longues conversations. Nous ne connaissons que leur prénom, c'est suffisant. Merci les filles pour votre présence chez nous.



Ce bénévolat… un cadeau du ciel

par France et Michel Lizen

Nous avons fait connaissance face aux pommes de terre, potirons, courgettes…… et autres ingrédients indispensables à une cuisine….comme chez soi. Nous mettions enfin un prénom sur des visages connus depuis un certain temps, nous saluions des bénévoles de Libramont, d'Ecaussines, de la Haute-Savoie et chacun trouvait son poste sans difficulté. Que de fous rires devant la montagne de poulets, les centaines d'œufs à écaler, les casseroles à récurer mais aussi que d'échanges fructueux ! Une petite pause nous permettait de temps à autre de nous évader et de nous faufiler parmi les festivaliers pour assister à l'un ou l'autre enseignement. La conférence du Père Cantalamessa et le témoignage bouleversant de Pierre Favre nous ont profondément marqués ! Quel bonheur de jouir de la ferveur et de l'enthousiasme des jeunes, de découvrir ces vivantes communautés attentives à tous….et à nous. En apothéose, nous avons participé à l'Eucharistie et avons vibré en communion avec l'assistance. Du bénévolat pendant ces quatre jours……un cadeau du ciel !!! !

soulquest festival